Salle d'exposition Salle d'exposition Salle d'exposition
Rémy Duroir

EDITO

LE TEMPS DES VACANCES
N’est-ce pas le bon moment pour ne pas remettre à demain, ce que l’on peut faire quand on a un peu de temps devant soi… J’ai souvent entendu : « Le Musée de la Photo, ça fait longtemps que je j’aurais dû le visiter…Et puis je remets toujours à plus tard ! » N’est-ce pas aujourd’hui le bon jour pour un passionné comme vous, une curieuse comme vous, un féru d’histoire comme vous, un amoureux de la technique comme vous, une fervente d’art photographique comme vous, un collectionneur comme vous ? Chacun a une bonne raison de venir visiter le Musée de la Photo de Graçay, car celui-ci révèle de nombreux trésors, dans les domaines artistique, technique, scientifique, historique, voire géographique, géopolitique, et même sociologique. Un simple appareil photographique est porteur de nombreux et précieux renseignements sur la période de l’histoire pendant laquelle il a été fabriqué, par qui et pour qui, il a été inventé ; il est chargé de mystères quand on songe aux images qu’il a pu engendrer, les lieux et les vies qu’il a jamais figés ; combien valait-il à l’origine : combien de jours ou de mois de travail demanda-t-il à son propriétaire. Par quoi a-t-il été remplacé, quelle nouvelle technologie, quelle mode ou folie humaine passagère l’a fait changer d’aspect ? Un simple cliché photographique est lui-même une source intarissable d’émotions et la résultante de nombreux critères scientifiques et techniques, le tout coordonné par l’action artistique du photographe. Plus de 3000 appareils et photos, objets témoins de leur temps, des évocations historiques, des personnages d’exception comme Lucien Prévost, et une exposition noir et blanc « Jazz à Graçay », sur la Place du Marché, au restaurant « Café du Commerce » et au musée lui-même, voici le cocktail qui vous attend sur la route de vos vacances, en passant par Graçay, bien entendu…


Rémy Duroir