Musée de la
photographie
de Graçay

Rémy Duroir
L’édito de Rémy Duroir

Le Musée a ouvert comme prévu début mars avec une quantité importante de nouveautés . La nouvelle présentation a été rendue possible grâce au travail acharné des bénévoles qui ont œuvré efficacement comme toujours et au moindre coût. Une nouvelle fois les limites de l'impossible ont été repoussées. Depuis fin 2014, le bureau à l'entrée du Musée, a disparu laissant place à une évocation du cinématographe. Désormais, cette salle consacrée au cinéma, visible de la place, propose une mise en scène autour de notre ingénieur local Lucien Prévost, une collection d'anciens "Pathé Baby 9,5mm", un projecteur 35mm avec sa lanterne à arc, provenant d'une salle de la région, ainsi qu'une ribambelle de photos d'artistes du 7ème art. Le thème du cinéma est traité parallèlement au Grand Café du Commerce, où le Musée partage ses projecteurs et photos de stars d'Hollywood avec Louisa, l'exploitante. En collaboration avec Michel Caudoux et le Musée du Cirque, le MPG expose également, pour un an, de nombreuses caméras et accessoires de cinéma amateur et professionnel à Vatan, dans le cadre de l'expo" Le cirque au cinéma".
Autre nouveauté, la deuxième salle du rez-de-chaussée est consacrée aux inventions audio-visuelles de la "Belle Epoque", période de vie de L.Prévost: cinématographe bien entendu, mais aussi, phonographe, TSF, bobine de Ruhmkorff (TSF, rayons X), gramophone, le tout accompagné de plusieurs stéréoscopes et lanternes magiques! C'est le royaume des inventeurs : Edison, Lumière, Marconi, Branly, Bell, etc...
A l'étage, la collection a subi son régime de printemps: après avoir considérablement grossi pendant quatorze ans, elle s'est allégée des deux tiers...Ainsi près de 500 appareils ont rejoint les réserves déjà considérables. Et pourtant, les vitrines sont loin d'être vides... Cette purge a été nécessaire, car le manque de place était devenu problématique et interdisait tout étiquetage.
Une partie de cette réserve va s'exporter à Montlieu-La-Garde, à partir du mois de mai, à la demande du Conseil Général de Charente Maritime. Ce si petit musée est bien parti pour devenir un grand dans son domaine, surtout depuis qu'il est représenté au comité de pilotage du Rémut (réseau de 500 musées techniques de France) initié par le Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris.

Rémy Duroir

Les visiteurs s'expriment

Eric Simon a visité le musée et donne ses impressions.
Lire la suite


Un visiteur nous a fait un petit diaporama en musique
Cest un fichier exécutable à télécharger et a exécuter.
Voir le diaporama